Que faut-il faire pour travailler comme disc-jockey


Dès votre plus jeune âge, vous vous êtes essayé à beaucoup de choses : au piano, au violon, à la batterie... Ensuite, vous avez eu l'âge de sortir, et vous avez fait connaissance avec le monde palpitant de la techno. Depuis lors, vous vous avez été animé par un seul souhait : jouer le rôle du disc-jockey aux platines... Et, à l'heure où vos amis se posent des questions sur leur profession future, préparent des demandes pour des classes prépa ou s'acharnent à passer des examens d'entrée, vous avez une obsession à l'esprit : devenir le futur David Guetta.

A vos yeux, en effet, pas d'obligation d'études ni de masters, même si vous pourriez faire en sorte de vous soumettre à un parcours universitaire tournant autour de la musique. Effectivement, en qualité de disc-jockey, vous serez censé posséder un bon bagage musical, afin de produire les mixes les plus surprenants ! Mais ce qui compte pour vous, surtout, dès à présent, c'est la pratique. Vous le savez, on ne s'improvise pas disc-jockey. Pour arriver à faire parler de vous, il vous faudra compter avec énormément d'entraînement et une bonne réserve de persévérance.

Tout d'abord, équipez-vous. Vous dénicherez facilement un jeu de lumiere à bon prix sur le net. Misez sur un équipement de bonne qualité, car mixer avec une table de mixage défectueuse, par exemple, reviendrait à s'essayer à faire du piano sur un instrument désaccordé !

Pour vous présenter aux noctambules, portez-vous volontaire pour jouer le rôle de disc-jockey dans des fêtes entre proches ; c'est un truc imparable pour vous entraîner. Enfin, quand vous êtes sûr d'être au point, démarchez les boîtes de nuit de votre région. Dès que vous aurez obtenu un engagement, les suivants devraient être garantis !


Article de Éliane en date du 10/07/2017